28.02.2014 Euro Grand Prix: de Bruijn bat Gretillat en finale

Le HBC de Hoogeveen a été le théâtre de belles batailles lors de ce premier Euro Grand prix à la bande. 36 joueurs inscrits se sont retrouvés en 12 groupes de 3 joueurs... De la tuerie sur une distance courte de 100 points. Distance à peine prolongée dès les huitième de finales à 120 points. La présence des grands ténors de la bande pouvaient sembler étonnant compte tenu des circonstances, mais cette bande est passionnante et la passion l'emporte toujours. Et c'est sur le billard que l'on peut l'observer...

Dans la plupart des groupes, pas de surprises la logique a été respectée... Caudron a assuré le spectacle avec deux matchs en 4 reprises. Villiers, Remond, Baudoin, Leroy, Justice, de Bruijn, Van Silfhout et Gretillat se sont qualifiés. Mais plusieurs surprises dans les autres groupes. L'espagnol Espinasa a surpris tout le monde en éliminant Faus et Petit. L'improbable van Gemert s'est offert un Niessen méconnaissable et le dangereux Le Deventec. Steinberger a pris la première place de son groupe alors qu'on attendait Swertz. Christiani, Swertz, Girard et Kenter se sont qualifiés comme meilleurs second de groupe. Nos deux compatriotes suisses, Giacomini et Voegtlin, n'ont malheureusement pas réussi à sortir de ces qualifications. A noter l'excellente performance du chartrain Girard qui poursuit l'aventure avec 8,33 de moyenne.

En huitièmes de finale, Gretillat, Caudron, de Bruijn, Remond, Christiani ont tirés leur épingles du jeu dans des parties difficiles. Même Frédéric doit jouer 7 reprises, c'est dire... les surprises ont été les éliminations de Van Silfhout, Justice et Villiers par respectivement van Gemert, Steinberger et Espinasa. Le lendemain matin, on a assisté à des quarts de inale expéditifs... Gretillat et Caudron ont joué leur points en trois reprises, de Bruijn a eu besoin de 8 reprises avec Steinberger qui n'a pas su en profiter. Grosse déception de Remond qui est passé à côté de son match en offrant le podium à Espinasa. En demi finale, c'est Gretillat qui a créé la surprise en éliminant Caudron en trois coups, alors que de Bruijn a battu logiquement l'espagnol en 4 reprises. La finale est gagnée par le hollandais qui a bouclé son match en trois reprises... De Bruijn a finit une fois de plus sur la plus haute marche du podium!

"Mon parcours commence dans un groupe à priori facile, avec le tchèque Baca et le hollande de Groot, mais ce serait oublier la récente victoire du tchèque sur Alain Remond en Coupe d'Europe. Donc j'aborde ce premier tour comme un match très dangereux... Résultat de cette préparation, 100 points bouclés en 6 reprises avec une belle série, bien menée, de 76. Sans vraiment m'inquiéter, j'ai eu quelques moments de vides sans lesquels j'aurais du finir cette partie bien avant. Au second match, je dois avouer ne pas connaître mon adversaire, et donc je le prends comme tous les autres, potentiellement très dangereux. Un match étrange et plutôt alarmant... Si deux séries biens menées de 60 et de 30 m'apportent 90 points en deux reprises, le reste au total c'est 10 points en 10 reprises... Pas de quoi en être content, il faut vite réfléchir pour corriger tout ça au huitième de finale. Garder, voire améliorer la qualité de la série, mais renforcer la distance et la demi distance. Le même jour donc, j'entame mon troisième match avec Bernard Baudoin pour une place en quart de finale. Je connais bien le français et je savais que cette partie allait être longue en temps et en distance sur la table... C'est normal et logique de gérer le match. Et après beaucoup de difficulté jusqu'à la pause, j'ai fini par trouver le bon filon pour terminer cette seconde partie de match avec pratiquement que de points de distance et de demi distance. Ces douze reprises auront été juste ce qu'il me fallait pour me rassurer et voir que je suis capable de jouer le petit jeu, mais aussi faire des points et assurer le minimum sur la distance et la demi distance. Le quart de finale était programmé à 10h le dimanche, contre Caudron. ce genre de rencontre est ce pour quoi je m'entraîne seul chez moi toute l'année... C'était mon but dans ce tournoi, aller défier ces monstres que sont Caudron et de Bruijn. Préparé comme si j'allais entre dans l'arène du gladiateur, j'apprends juste avant le match que finalement mon quart de finale se jouera avec Christiani... Bon, soit. Le hollandais a fait les frais d'une préparation impeccable qui ma permis d'aligner les 120 points en trois reprises (19, 51, 50) avec des séries très bien menées et une gestion prometteuse des exploitations et des catégories de points.

Cette fois ça y est, Caudron sera sur ma route en demi finale. Je reste contre lui sur un succès (avec une série finale de 106 à Bochum l'année dernière) et je sais que si je joue bien je peux le malmener. Et même gagner. Je gagne le tirage et manque le point d'entrée. Frédéric joue 33 points et s'arrête sur un buttage. Je saisis l'occasion et entame tranquillement une série, gérant l'alternance des genres de points avec succès et prenant assez rapidement l'assurance dans le petit jeu, gérant ainsi bien les différentes exploitations. Je m'arrête à mon tour sur un petit buttage, dans un piqué en largeur. Mais les billes ramenées en mesure s'alignent le long de la bande. Il hésite, il joue bande avant dans la largeur et surprise il manque le point et laisse une position favorable. Correctement exploitée, je finis mes 27 points avec juste un rappel de large. Mais le match n'est jamais fini avec lui... Il montre toute l'étendue de sa force sur la reprise avec laquelle il compte bien égaliser. Quelle force il faut avoir pour réaliser cette série égalisatrice sur la reprise... Un détail pour lui qui enchaine points et joli jeu de série, au final une très belle série arrêtée malheureusement pour lui à 12 points du but par une petite faute de touche. La finale se joue contre de Bruijn. J'ai laisse beaucoup d'énergie dans ces deux parties en trois coups et je dois récupérer avant d'entamer cette finale. Jean-Paul gagne le tirage, commence et réalise une première série de 41. Moi je me sors du piège qu'il me laisse et fait 8 points seulement, arrêté par une erreur que j'ai déjà fait en qualification, massé par la bande trop fort. De Bruijn reprend et s'arrête après 37 points, me laissant un bande-avant dans la largeur, moyennement difficile. Je le manque, laissant un trois bandes à mon adversaire. Et alors? de Bruijn finit avec une série de 42. A la reprise, je fait seulement 11 points alors que j'avais une bonne position. J'ai manqué de lucidité dans ce match et c'est dommage, voilà entre autre ce qui sépare un champion comme de Bruijn de son dauphin... Pour cette fois. En finalité, ce voyage en hollande aura été pour moi une bonne préparation pour les championnats suisses et me permettra d'orienter mon travail en vue des championnats du monde en octobre. Je n'en demandais pas plus."

Article copié du site de Xavier Gretillat

Lausanne Billard Masters

Demnächst/ Bientôt

18.11
2017

Lausanne Billard Masters

Webseite / Site internet

19.11
2017

Lausanne Billard Masters

Webseite / Site internet

25.11
2017

A la bande LNB

Finale, Fribourg.

02.12
2017

Equipes séries LNA

7. date

Equipes séries LNB

7. date

09.12
2017

3 bandes LR

Finale, Lausanne.

3 bandes LNB

Finale, selon.

16.12
2017

A la bande LNA

Finale, Basel. Délai d'inscription: 25.11.2017

Carambole Open

Qualif., selon. Délai d'inscription: 25.11.2017